Students of Colour Montreal Press Release/ÉtudiantEs raciséEs de Montréal communiqué de presse

!!!PLEASE SIGNAL BOOST!!!


POUR DISTRIBUTION IMMÉDIATE FOR IMMEDIATE RELEASE


[La version française suivra]


Students of Colour Montreal: Idle No More Solidarity Statement

January 12, 2013


Students of Colour Montreal (SoCM) honours and respects the Idle No More movement as part of the continuing 500 years of resistance by Indigenous peoples in the colonized Americas. Further, SoCM stands in solidarity with Chief Theresa Spence, Emil Bell and other fasting Elders, honouring the validity of their tactics and demands.


Communities of colour must stand in solidarity as we ourselves reside on Indigenous land. Harper’s Conservative government is expanding a colonial agenda rooted in the exploitation of the lands and the Original Peoples. The welfare of all people and the sustainability of the environment are increasingly overshadowed by the pursuit of the material enrichment of imperialist corporations and the advancement of neo-colonial capitalism. Bill C-45, one of many omnibus budget bills, will drastically change the Indian Act and environmental protection laws in this country. The Harper government’s disregard of the nation-to-nation treaty relationship further entrenches institutionalized White supremacy and strips Indigenous nations of their sovereign rights. The Canadian Government relies on anti-Indigenous racism and the complicity of the settler population to push through these illegitimate pieces of legislation. This continues the genocidal process of elimination through assimilation in the guise of integration - an explicit goal of the Canadian settler state since its inception.


The cultural genocide of Indigenous peoples and the expropriation of Turtle Island’s resources continues to operate on the same patriarchal logic that legitimized the fatal and racist work conditions experienced by various communities of Colour in Canada. Examples include the enslavement of Black and Indigenous peoples, the use of Chinese railroad labourers, and today’s  exploitation of temporary workers. Fundamentally, these are linked by a systematic commodification of non-White bodies in the labour and economic market of Canada. This comes at a cost to the environment, the health and safety of our communities, and contributes to the further entrenchment of the white dominant colonial state on stolen Indigenous lands.


We also recognise the role of our non-Indigenous members as settlers. Simultaneously, as racialized people, the historical backgrounds of our communities and diasporas are sprung from colonial rule. For generations, we have experienced firsthand the ravages of colonialism: war, sickness, famine, forced migration, slavery, expropriation, etc. As individuals and communities, we have experienced the indignity and dehumanisation of colonization. It would be myopic of us to ignore the Idle No More movement as separate from our own struggles. However, it remains crucial for People of Colour to understand our participation in Canada’s settler state and to work in solidarity for the decolonization of Indigenous peoples.


Ultimately, Indigenous struggles for the long term survival and well-being of their communities and lands must be the primary concern of every inhabitant of Canadian soil. This movement is beyond Canada and its defined borders: Idle No More is a worldwide challenge to the treatment of Indigenous peoples on colonized lands everywhere. It is a movement grown from the personal experiences of millions (living and passed) not mere political rhetoric or academic discourse.


In solidarity, we promise to be in the streets with you.


Students of Colour Montreal

studentsofcolourmontreal@gmail.com

https://www.facebook.com/StudentsOfColourMontreal


Contact (français):
Thien Vo
438.882.2916

Contact (English):
Kai Cheng
514.219.4250

Jillian Sudayan
514.941.9267

—————————————————————————

ÉtudiantEs RaciséEs de Montréal: Déclaration de solidarité avec #Idlenomore

12 Janvier 2013


Les étudiantEs raciséEs de Montréal (ERdM) admirent et respectent le mouvement Idle No More, héritage et continuité de 500 ans de résistance poursuivie par les peuples autochtones des Amériques colonisées. En outre, le ERdM exprime sa solidarité avec la chef Theresa Spence, Emil Bell et les autres aînéEs qui jeûnent, et reconnait la validité de leurs tactiques et la légitimité de leurs exigences.


Nous pensons que les communautés de couleur doivent être solidaires avec eux, car nous-mêmes résidons sur ces terres autochtones. Le gouvernement conservateur de Stephen Harper est en pleine expansion d’un programme colonial qui prend racine dans l’exploitation des terres et des Premières Nations. Le bien-être de toutes les personnes et la survie à long terme de l’environnement sont de plus en plus éclipsés par la poursuite de l’enrichissement matériel de corporations impérialistes et la poursuite d’un capitalisme néo-colonial. Le projet de loi C-45, l’un des nombreux projets de loi omnibus sur le budget, va considérablement changer la Loi sur les Indiens et les lois fédérales portant sur la protection de l’environnement. Le mépris du gouvernement Harper quant à la relation de nation à nation découlant des traités consacre encore davantage la suprématie blanche institutionnalisée et diminue d’autant les droits souverains des populations autochtones. Le gouvernement canadien compte sur le racisme anti-autochtone et la complicité de la population pour faire passer ces textes de législation illégitimes. Cela continue le processus génocidaire de l’assimilation sous le couvert de l’intégration - un objectif explicite de l’état colonial qu’est le Canada depuis sa création.


Le génocide culturel des peuples autochtones et l’expropriation des ressources de l’île de la Tortue continue de fonctionner selon la même logique patriarcale qui a légitimé les conditions de travail fatales et racistes vécues par les différentes communautés de couleur au Canada. Par exemple, l’esclavage des peuples noirs et autochtones, l’utilisation de travailleurEs chinoisEs sur les chemins de fer ou l’exploitation actuelle de travailleurEs étrangers et étrangères temporaires. Fondamentalement, elles sont liées par une marchandisation systématique des non-Blancs dans le marché du travail et l’économie du Canada. Afin de maintenir un tel système, l’environnement, la santé et la sécurité de nos collectivités souffrent de ce qui contribue à renforcer l’enracinement de l’état colonial blanc sur les terres autochtones volées.


Nous reconnaissons également le rôle de nos membres non-autochtones en tant que colonisateur. Simultanément, comme personnes racisées, les héritages historiques de nos communautés et diasporas sont issus de la domination coloniale. Depuis des générations, nous avons vécu directement les ravages du colonialisme : la guerre, la maladie, la famine, les migrations forcées, l’esclavage, l’expropriation, etc. Comme individus et communautés, nous avons connu l’humiliation et la déshumanisation qu’est la colonisation. Il serait myope de notre part d’ignorer le mouvement Idle No More et de le voir comme étant séparé de nos propres luttes. À la lumière de ces points communs, il demeure essentiel pour les personnes de couleur autant de comprendre notre participation à l’état colonial qu’est le Canada que de travailler en solidarité pour la décolonisation des peuples autochtones.


Finalement, les luttes autochtones pour la survie à long terme et le bien-être de leurs communautés et de leurs terres doivent être la principale préoccupation de tous les habitantEs du territoire canadien. Ce mouvement va au-delà du Canada et de ses frontières : Idle No More est un défi mondial pour le traitement des peuples autochtones sur les terres colonisées. Ceci n’est pas un mouvement issu d’une rhétorique politique, ni de discours académiques, mais un mouvement qui a grandi à partir des expériences personnelles de millions de personnes de maintenant et du passé.


En toute solidarité, nous promettons d’être dans la rue avec vous.


Les étudiantEs raciséEs de Montréal

studentsofcolourmontreal@gmail.com

https://www.facebook.com/StudentsOfColourMontreal

Contact (français):
Thien Vo
438.882.2916

Contact (English):
Kai Cheng
514.219.4250

Jillian Sudayan
514.941.9267